Zoom sur la tendance Locavore

Face à la mondialisation, le locavore est celui qui choisit de se nourrir exclusivement de produits locaux. Alors que le consommateur cherche ses repères, la tendance locavore fait doucement son chemin en France. Berceau de la gastronomie française, l’Anjou est un terreau favorable pour le « consommer local ».

locavore

Locavore, qui es-tu ?

Très exactement, le locavore est celui qui ne s’alimente qu’avec des aliments locaux, jusqu’à 250 km à la ronde. Derrière ce choix de vie, il y a pour beaucoup une volonté de maitriser leur alimentation et de fuir les dérives de la mondialisation. Lorsqu’on sait que la France importe et exporte des tomates, les locavores appellent à une consommation plus responsable. Faut-il se priver de tout ce qui n’est pas produit en France (thé, café) ? La plupart des locavores ne se soumettent pas à la définition stricte du locavorisme ;  ils prônent le plus possible « consommer local ».

La naissance du mouvement locavore

Assez récent, le terme a été inventé par Jessica Prentice à l’occasion de la journée de l’environnement en 2005 à San Francisco. Peu connue à ses débuts, la tendance s’est popularisée dans les années 2010. L’idée de manger local et de limiter le gaspillage est devenue de plus en plus crédible.

Aujourd’hui, les initiatives locavores se multiplient. La journaliste Anne-Sophie Novel a même publié un «  Guide du locavore » pour faire le point sur la question. Toute personne, quel que soit l’endroit où elle habite peut devenir locavore.

Pourquoi devenir locavore ?

Ce mode de vie est motivé par plusieurs choses :

  • La volonté de lutter contre les effets néfastes de la mondialisation : frais de de transports exorbitants et  pollution démultipliée
  • En consommant local, le locavore fait vivre l’économie locale et donc les producteurs de la région
  • Le locavorisme est un moyen de maitriser son alimentation : il est au plus près du producteur. La plupart du temps, il achète aussi des produits issus de l’agriculture biologique.

Locavores à Angers ?

Terre de gastronomie et de raffinement, l’Anjou est culturellement lié au locavorisme. Il existe donc de nombreuses initiatives. Pour faire vos courses, l’Amap de la Confluence vous permet de recevoir des produits « surprises » de saison. Sur le même principe, il existe les « Paniers bio solidaire » à Angers. L’association distribue ses paniers dans 17 points relais, une fois par semaine.

Côté gastronomie, on trouve des restaurants 100% locavores en Anjou. C’est le cas du fast food bio Version Française boulevard Foch, ou encore du restaurant « La Casa Jerico » dans le quartier de la Doutre, depuis sa récente reprise par un couple d’entrepreneurs amoureux des produits du terroir. Si vous souhaitez un repas de prestige, le restaurant Ma Campagne met également un point d’honneur à n’utiliser que des produits locaux et issus de l’agriculture biologique. Et la différence est perceptible au palais !

 

Catégorie : Vie pratique

Vous allez aimer:

Maisons d’en France Ouest : constructeur de maison à Angers Maisons d’en France Ouest : constructeur de maison à Angers
Les Echappées d’Art investissent les rues angevines Les Echappées d’Art investissent les rues angevines
Des Accroche-Cœurs « so British » pour 2017 Des Accroche-Cœurs « so British » pour 2017
Grande Braderie : aménagement de la circulation Grande Braderie : aménagement de la circulation
© 2017 Angers-Pratique. Tous droits réservés.