Le réseau IRIGO

Depuis le lancement du tramway en juin 2011, le réseau Irigo des transports en commun de la ville d’Angers a été profondément remanié. Revue de détails de son fonctionnement, de ses réussites et… de ses échecs.

irigo angers

Le réseau Irigo au quotidien

Alors que le réseau Irigo vient pour la première fois d’investir dans des bus articulés hybrides, rappelons que le nombre de voyageurs utilisant les transports en commun angevins s’établit en 2011 à près de 28 millions. Pour assurer un tel service, le réseau se décompose en une ligne de tramway, treize lignes de bus urbains, treize lignes suburbaines et cinq lignes de taxi permettant de desservir ponctuellement les zones les plus excentrées de l’agglomération angevine.

Ainsi, la ligne A du tramway, fleuron — coûteux — de la municipalité actuelle sert d’axe structurant au réseau et est fréquentée par près de 36 000 voyageurs chaque jour. Il fonctionne du petit matin à tard le soir tous les jours de la semaine. Pour l’accompagner, les 13 lignes de bus urbains fonctionnent uniquement la semaine jusqu’en tout début de soirée ce qui pour une ville de la taille d’Angers est plus que déplorable, avec sur certaines lignes moins d’un bus toutes les 30 minutes.

Le réseau Irigo les soirs et week-ends

Une autre lacune persistante réside dans l’offre de transports en commun les soirs et week-ends. Passé 20h environ, le réseau Irigo ne repose plus, outre le tramway, que sur deux lignes de bus et deux demi-lignes et ce uniquement jusqu’à 1h du matin environ, et uniquement toutes les 30 à 40 minutes. Un peu léger pour permettre à tous les angevins de se déplacer confortablement le soir. Aucun service (plus) allégé ne fonctionne ensuite jusqu’au matin : impossible alors de se déplacer la nuit. Quant aux dimanches et jours fériés, cinq lignes pleines et deux demi-lignes assurent l’essentiel du transport, dont deux lignes n’assurant aucune liaison avec le centre-ville d’Angers, nœud modal et point essentiel des activités de l’agglomération… Les fréquences (un bus toutes les 30 à 40 minutes) étant de surcroît insuffisantes.

A noter néanmoins dans les prochaines réalisations attendues sur le réseau Irigo une seconde ligne de tramway mais dont la construction fait toujours l’objet de débats et d’incertitudes ainsi qu’une ligne de tram-train entre Angers et Trélazé reliant les deux villes en 4 minutes. Espérons que celles-ci s’accompagnent d’un renforcement de l’offre de bus, en terme de fréquence comme de maillage.

 

SmartMap AngersPetit coup de pub pour un développeur d’Angers qui a crée une application web pour trouver la ligne de bus ou de tram la plus proche de soi.Baptisée « SmartMap Angers », cette application vous géolocalise et affiche votre position sur la carte du réseau Irigo. Autant dire que la SmartMap Angers est indispensable pour tous les habitants de la ville d’Angers et les touristes possédant un smartphone.

Compatible iPhone, Android, et BlackBerry, téléchargez dès maintenant la SmartMap sur le site internet de ce développeur angevin ou sur le Google Play Store pour les mobiles Android.

Catégorie : Autour d'Angers

Vous allez aimer:

Tout Champ Création : la force de l’image au service de votre entreprise Tout Champ Création : la force de l’image au service de votre entreprise
Maisons d’en France Ouest : constructeur de maison à Angers Maisons d’en France Ouest : constructeur de maison à Angers
Les Echappées d’Art investissent les rues angevines Les Echappées d’Art investissent les rues angevines
Des Accroche-Cœurs « so British » pour 2017 Des Accroche-Cœurs « so British » pour 2017
© 6766 Angers-Pratique. Tous droits réservés.